Powered by Comparsports

Powered by Comparsports

Bon plan Tennis


julie Laurenti


Le 10/02/2009 18:01

Avis des membres :

Quelques infos sur le tennis

conseil

Hello, ci-dessous quelques infos que j'ai trouvé sur le tennis. Bonne lecture ! :)

 

Caractéristiques, particularités

Il s'agit d'un sport d'adresse qui nécessite une bonne condition physique car sa pratique est un enchaînement d'accélérations, de frappes de balle et de brèves périodes de repos.
La sollicitation cardio-vasculaire est importante.

Le tennis nécessite de la souplesse, de la rapidité, de la précision et de bonnes facultés de récupération.

Il est praticable dès le plus jeune âge mais il faut se méfier chez les jeunes d'une pratique exclusive trop précoce sous prétexte d'un don et des aléas du vedettariat.
A l'inverse, il peut être pratiqué jusqu'à un âge avancé à condition cependant de penser aux exigences cardio-vasculaires (changements de rythme permanents), et de prendre des garanties médicales préalables.
 

 

Bienfaits et contre-indications

Bienfaits :

Le tennis développe des qualités techniques : l'adresse, la précision, la souplesse, la vitesse, la coordination.

Sur le plan cardio-vasculaire, il entraîne des variations de rythme cardiaque et de chiffres de tension artérielle permanentes qui nécessitent une bonne condition physique. Un bon entraînement oblige donc à travailler les qualités d'endurance, particulièrement bénéfiques sur le plan cardio-vasculaire et respiratoire.

L'attrait du tennis est également psychologique : plaisir du bon geste, de la compétition, de la victoire, des matchs en double, de la convivialité au sein du club.
 


Contre-indications :

Les contre-indications au tennis sont essentiellement d'ordre cardio-vasculaire. Il faut toujours se souvenir que l'on est face à un adversaire (même s'il s'agit de votre meilleur ami !). Si celui-ci est plus fort que vous, il va vous faire courir et parfois vous mettre en "surrégime". Dès lors, après la quarantaine, il est important de s'assurer préalablement du bon état cardio-vasculaire en pratiquant par exemple une épreuve d'effort.
 

 

Conseils pratiques

Le premier conseil concerne l'apprentissage de ce sport technique. Taper dans une balle avec une raquette n'est pas inné ni évident. Il est donc important de prendre des cours qui permettront de progresser, d'éviter les gestes nocifs, d'être plus performant, de trouver plus de plaisir et de se protéger contre certaines pathologies liées à une mauvaise technique.

Le second conseil est pour le matériel : la raquette doit être choisie avec précaution. Il existe des caractéristiques très différentes au niveau de la taille, du poids, du grip (taille du manche), de l'équilibre, de la tension du cordage, qui seront choisies en fonction de votre morphologie et de votre niveau. Il faut se méfier de la bonne raquette, achetée très chère, mais qui ne correspond pas exactement à votre niveau et qui va être à l'origine de problèmes de l'appareil locomoteur.

Les chaussures sont également importantes. Elles sont différentes selon la surface sur laquelle vous jouez. Elles doivent être amortissantes, confortables, permettre certaines glissades sur terre battue. Des chaussures inadaptées peuvent être à l'origine d'entorses de la cheville, de chute ou de tendinite...

Le terrain sur lequel vous jouez peut avoir son importance en cas de problèmes au niveau des membres inférieurs. Les terrains durs favorisent ce genre d'ennuis. Préférez donc autant que faire se peut les terrains souples, par exemple en terre battue.

N'oubliez jamais que pour bien jouer au tennis, il faut un bon geste technique, mais aussi, pour tenir tout un match, une bonne condition physique de base.
L'entraînement technique doit donc être complété par un entraînement régulier en endurance : course à pied, natation, vélo, rameur.

Avant tout entraînement technique ou match, prenez le temps de vous échauffer : d'un point de vue cardio-vasculaire en trottinant quelques minutes et d'un point de vue locomoteur en faisant du mur ou réalisant des échanges non appuyés.

Jouer au tennis, c'est essayer de faire mieux que celui qui est en face. Même sans compter les points, on essaie de bien placer la balle, de faire courir l'adversaire, de le mettre en difficulté. La compétition "cachée" est donc permanente et il faut se méfier des exigences cardio-vasculaires de ce jeu. Respectez toujours l'essoufflement et pensez à faire des pauses régulièrement. En match on est amené à s'arrêter pour changer de côté. Lorsque l'on joue pour le seul plaisir, on enchaîne souvent trop longuement les échanges en oubliant de faire ces pauses.

Si vous avez bien joué au tennis, que vous vous êtes arrêté pendant 10 ou 20 ans (ou plus) et que vous reprenez après la quarantaine, méfiez-vous de vos sensations et soyez prudent. Le geste technique revient vite, mais les capacités cardio-vasculaires se sont réduites avec le temps. Vous n'avez plus le cœur ni les jambes de vos 20 ans. Il faut donc savoir se limiter et là encore respecter l'essoufflement ou toute douleur anormale.

Lorsque vous jouez par temps chaud, et surtout en plein soleil, pensez à porter une casquette, à vous asperger d'eau fraîche, à vous mettre à l'ombre lors des arrêts de jeu et à boire de l'eau en quantité suffisante.
 

 

Principales pathologies

Les principales pathologies concernent l'appareil locomoteur :
- membre supérieur d'abord : coude, épaule avec les tendinites et notamment le fameux "tennis-elbow", tendinite se manifestant par une douleur au niveau de la face externe du coude,
- membre inférieur avec les entorses de la cheville et du genou, les lésions méniscales (genou), les lésions musculaires : tennis-leg ou claquage du mollet (jumeau interne), les lésions tendineuse (tendon d'Achille). Des fractures de fatigue peuvent également se rencontrer au niveau du pied ou de la jambe,
- la colonne vertébrale peut aussi être source de problème en raison des rotations et des sauts fréquents.

Des insolations, des coups de soleil, des déshydratations peuvent survenir lors de matchs ou d'entraînements prolongés au soleil.

Des hypoglycémies se rencontrent lors des longs matchs si l'on ne pense pas à se recharger en sucres. Au-delà d'une heure, il faut grignoter ou consommer une boisson énergétique lors des changements de côté.
 

 

Partager sur Delicious Partager sur Digg Partager sur Facebook Partager sur Twitter.

Ce qu'ils en pensent

Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour laisser un commentaire.

 

Posté le 10/02/2009 à 19:34   

bertrand
Sport Responsable GENERALI