Forum > Danse de salon > La danse de salon est-elle un loisir en voie de disparition?

La danse de salon est-elle un loisir en voie de disparition?12/02/2009 à 19:05

Emmanuel
J'ai mis un titre volontairement provocateur pour faire réagir les gens et surtout ceux qui aiment la danse de salon.
Personnellement, j'ai commencé la danse de salon il y a 5 ans, sans grand enthousiasme. Je voyais ca comme un loisir de vieux, un truc un peu ringard. Puis, je m'y suis mis et au fil des cours, des stages et des soirées, c'est devenu une véritable passion. J'adore danser. Même sans être un très bon danseur, la danse provoque des sensations extrêmement agréables et quand on réuss
Posté le 12/02/2009 à 19:17

Emmanuel
(suite) quand on réussi à obtenir avec sa cavalière une communion des gestes et des corps, c'est exceptionnel. Pourquoi alors qu'il y de plus en plus de monde dans les cours (de tous ages), il est de + en + difficile de trouver un endroit pour danser ce type de danses?
Posté le 12/02/2009 à 20:40

juliette
Bonjour Emmanuel, je vais sûrement te choquer mais je ne sais pas bien ce que c'est que la danse de salon... Tu peux m'en dire un peu plus ?

Merci !
Posté le 13/02/2009 à 08:40

Emmanuel
Les principales danses de salon sont la valse, le paso doble, le rock, le tango, le chacha et la rumba et j'y mets aussi la salsa. Il y en a d'autres mais faisons simple.
Elles se caractérisent toutes par le fait qu'elles se dansent à deux, comportent des figures référencées mais modifiables à l'infini et par le fait que c'est l'homme qui conduit la danse. Un danse se passe bine quand l'homme conduit et la femme se laisse guider tout en sachant toujours où l'homme l'emmène...
Tot ceci sur des
Posté le 13/02/2009 à 08:41

Emmanuel

Tout ceci sur des musiques dites ringardes que toi, tu finis pas écouter à fond dans ta voiture quand tu pars au boulot
Posté le 13/02/2009 à 11:25

sébastien
et pourquoi ce nom "danse de salon" ? est-ce dur d'arriver à un niveau convenable ?

Posté le 13/02/2009 à 14:14

Emmanuel
Non, ce n'est pas difficile d'acquerir un niveau minimum suffisant pour que ce soit interessant.
Au bout d'un an de cours, tu danses et au bout de trois ans, tu passes ta soirée sur la piste. Pas besoind 'être une grande vedette pour s'amuser
Posté le 13/02/2009 à 15:12

Anne
Quel est le profil classique du danseur ? C'est plutôt des jeunes ? des retraités ? un peu de tout ?
Posté le 13/02/2009 à 16:01

Emmanuel
C'est un point extrêmement positif, ca attire des jeunes, des moins jeunes et des vieux et tout le monde apprend ensemble. C'est super sympa.
Dans le cours où je suis, ca va de 14 ans à au moins 70. Peu d'activité peuvent en dire autant non?
Posté le 13/02/2009 à 16:46

Anne
oui je reconnais ! j'aime bien les mélanges de génération. ça n'est pas trop "drague" quand même ?
Posté le 13/02/2009 à 16:53

Emmanuel
Chacun en fait ce qu'il veut. Dans la mesure où il existe dans la danse un vrai contact physique (le tango, c'est chaud!), il peut exister des tentations... Mais c'est surtout amical et ca permet de rencontrer des gens que tu n'aurais jamais rencontrés sans la danse.
Posté le 13/02/2009 à 22:33

Coralie
oui Anne, il n'y a quand même pas que des obsédés ! :) C'est avant tout un moment sympa à partager avec d'autres !
Posté le 16/02/2009 à 09:01

Emmanuel
Anne et Coralie,vous êtes jeunes et vous parlez de drague et d'obsédés. C'est alors peut être effectivement ça qui nuit à la danse de salon. Aurait-elle dans le grand public et en particulier chez les jeunes,cette mauvaise réputation?
Posté le 16/02/2009 à 11:10

Coralie
je ne suis pas sûr que la danse de salon ait si mauvaise réputation. Le problème vient surtout à mon avis qu'elle dégage une image ringarde imméritée. Peut être que le nom "Danse de salon" n'est pas très sexy ?
Posté le 16/02/2009 à 15:11

Emmanuel
L'aspect ringuard doit venir du fait que, pendant plusieurs décennies, ces danses sont tombées en désuétude avec l'arrivée des dans es modernes comme le rock et la salsa. Il n'y avait donc plus que des vieux qui dansaient la valse et le tango. Le renouveau vient, à mon avis du fait qu'on a intégré aux danses de salon justement le rock et la salsa.
Posté le 17/02/2009 à 13:18

Anne
je suis d'accord avec Coralie. Le terme "Danse de salon" , ça donne vraiment l'impression d'etre en chausson avec des vieux dans une maison de retraite !
Dès que tu évoques le rock, la salsa ou le tango ça fait quand meme beaucoup plus dynamique !
Posté le 17/02/2009 à 17:20

Emmanuel
C'est vrai que "danse de salon" ça fait un peu ringard. Mais avez-vous déjà cherché un endroit où danser, un soir, ces danses. Allez-voir le site du "chalet du lac". En terme de ringardise, on a du mal à faire mieux... C'est dur de trouver un endroit "normal" où danser. Sauf pour la salsa.
Posté le 18/02/2009 à 12:13

laurence
tu as déjà essayé les endroits Latino comme Los mexicanos, etc? on danse beaucoup et ça n'est pas ringard du tout !
Posté le 18/02/2009 à 14:19

Emmanuel
Non mais, détrompe moi si besoin, j'ai l'impression que dans ces endroits latino, on danse plus la salsa, meringué et autres regeton que des danses du genre tango et cha cha. non? J'aime bien la salsa mais je trouve ca difficile. J'ai du mal à trouver et tenir le rythme.
Posté le 18/02/2009 à 17:51

laurence
effectivement, je pense que l'on danse plus de la salsa ou du meringué. Mais ça serait peut être sympa de proposer des danses comme le tango dans ce genre d'endroit !
Posté le 18/02/2009 à 18:22

Emmanuel
J'ai déja assisté à une soirée salsa. Il y avait un monde fou qui dansait et, à un moment, l'orchestre a joué un cha-cha. La piste s'est vidée. Il semble que les gens qui dansent la salsa ignorent les danses de salon
Posté le 18/02/2009 à 19:21

Pierre
peut être que les gens ne savent tout simplement pas les danser ?
Posté le 19/02/2009 à 17:42

Emmanuel
Oui, Pierr, tu as évidemment raison. On peu dire que, bien que ce ne soit qu'une généralité, les gens qui apprennent les danses de salon dansent plutôt moyennement la salsa et ceux qui apprennent la salsa ne dansent pas les autres danses de salon.... Ca ne simplifie pas les choses.
Posté le 19/02/2009 à 18:18

Anne
ça ne vaudrait pas le coup de faire venir quelques profs dans des bars un peu "branchés" pour remettre ces danses au goût du jour ?
Le problème reste peut être l'apprentissage pour obtenir un niveau minimum ?
Posté le 19/02/2009 à 18:55

Emmanuel
Je pense qu'il ne faut pas se leurrer. Aujourd'hui, si on ne trouve pas d'endroit sympa où pratiquer la danse de salon, c'est que la demande n'existe pas. Je me demande bien où vont danser tous ces gens qu'on voit dans les cours et qui disparaissent. Il faudrait arriver à recréer la demande. C'est la une réflexion à mener et une stratégie à mettre en place

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 Suivant


Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour répondre à ce message

 

Sport Responsable GENERALI